«

»

sept 24

L’école Élisabeth-Turgeon de Rimouski devient un établissement vert Brundtland

L’école primaire Élisabeth-Turgeon de Rimouski a souligné en grand ce jeudi matin son nouveau statut d’établissement vert Brundtland, des établissements qui visent à stimuler l’engagement social et environnemental de leurs élèves.

L’école Élisabeth-Turgeon de Rimouski devient un établissement vert Brundtland

L’école Élisabeth-Turgeon devient une école verte Brundtland
Photo TC Media – Adeline Mantyk

La directrice de l’école Élisabeth-Turgeon, Anny Jean, se réjouit de cette reconnaissance, d’autant plus qu’elle était précédemment directrice de l’école La Rose des Vents de Pointe-au-Père, un autre établissement EVB-CSQ depuis plusieurs années : « Je connais bien le mouvement. Le statut Établissement vert Brundtland (EVB) réunit quatre valeurs, l’écologie, le pacifisme, la démocratie, la solidarité. Ce qui est intéressant, c’est que ce mouvement redonne le crédit à des gestes qui sont déjà fait dans nos écoles, il y a déjà des bons coups qui se font et on vient ici les valoriser. Et c’est aussi une bonne entrée pour nous vers la maison, pour que dans la société, ils puissent propager ça partout, dans leur vie sociale et leur vie future. On sème des graines pour demain. »

Apprendre à « se chicaner »

Parmi les valeurs à intérioriser, Mme Jean a mis en avant l’ouverture au monde, la politesse et la solidarité : « Souvent, on axe beaucoup sur l’écologie, le côté vert, mais je trouve qu’il est important de souligner les valeurs qu’il existe derrière aussi, de solidarité, ouverture au monde, il y a le pacifisme et la solidarité. L’EVB, c’est un ensemble. On sème tous ensemble, on veut semer des bonjours, des sourires, du bonheur, et des savoirs.»

La résolution des conflits, qui est un des rôles de l’école, fait aussi partie des apprentissages, comme l’Explique Mme Jean : « Il faut « apprendre à se chicaner », guider nos jeunes vers la résolution des conflits. Ca fait partie de notre cheminement, apprendre à prendre sa place, et a laisser la placée aux autres. Un conflit bien géré, ça nous apprend à grandir ailleurs. Et l’école a un rôle de socialisation. C’est impossible de passer une journée sans un petit conflit, même en tant qu’adultes, on a des choses à régler. »

Des attitudes humaines

Les 571 élèves de l’école réunis dans le gymnase ce matin ont été invités à donner quelques exemples des actions qu’ils mènent quotidiennement et qui entrent dans le cadre du mouvement EVB-CSQ. Certains ont souligné la politesse, « dire s’il vous plaît, merci », « être gentil avec les autres », « voter pour des projets », « résoudre ses conflits pacifiquement ».

Comme actions concrètes, les élèves de l’école EVB planteront des arbres, des banderoles seront affichées à l’école, distribuer des certificats à des jeunes pour mettre de l’avant leurs belles attitudes : « Nous allons travailler sept thèmes dans l’année, sur les façons d’interagir avec les autres. Dans une période où est axé sur l’électronique, on veut revenir à des valeurs plus humaines.»

L’article continue après la publicité

Cette année, c’est le 25e anniversaire du mouvement EVB instauré au Québec au début des années 1990 par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Un établissement est vert parce qu’il se préoccupe d’environnement, et Brundtland parce qu’il réalise des actions qui touchent le partage, la coopération, l’équité, la solidarité, le respect, la paix et les droits humains, des préoccupations qui apparaissent dans le rapport Brundtland, également connu sous le titre « Notre avenir à nous (1988) ».

ki-21092017-elisabeth-turgeon-evb-1.JPG

L’école Élisabeth-Turgeon devient une école verte Brundtland

©Photo TC Media – Adeline Mantyk

Tiré le 21 septembre 2017 du journal L’Avantage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>